Grodno - Perle du Niémen

Maison où le poète biélorusse Maksim Bogdanovitch a grandi.

De la bibliothèque, je déambulai les rues étroites et j’aboutis sur la place Sovietskaya démesurément grande. Cette perception était d’autant accentuée que la place venait d’être refaite et les arbres qu’on y avait plantés étaient encore de taille modeste. De l’autre côté de la place, j’aperçus la cathédrale Saint François Xavier, majestueuse avec sa façade baroque blanche, construite par les Jésuites et toujours dévolue au culte catholique. Du côté droit la place verse vers le Niémen et les voilures en béton du théâtre dramatique se dressent avec arrogance vers le ciel. La place est fréquentée à toute heure de la journée et jusqu’à tard dans la nuit. Le soir venu, des groupes de jeunes se forment par-ci, par-là pour discuter ou pour des moments plus festifs.
Le parc Gilibert commence non loin du Théâtre. Le soleil et la verdure éclatante participent avec les nombreuses familles en promenade à son animation. Ses allées s’inspirent davantage du jardin à la française tandis que du côté de la place Lénine, « la vallée suisse » se termine en jardin à l’anglaise avec ses promenades sinueuses et paisibles le long de la rivière Gorodnitchanka.
Le parc porte le nom de Jean-Emmanuel Gilibert (1741-1814), médecin français qui fonda le Jardin botanique de Grodno, alors polonaise, durant la période où il fut chargé par le roi de Pologne Stanislas II de fonder une école moderne d’enseignement de la médecine.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Minsk

Pripiat, le parc d'attraction (5)

Bloqué à Goudagaye