Articles

Affichage des articles du juillet, 2014

Moscou sanctionne les USA et l'Union Européenne...

Image
Index boursiers au 30/07/2014 à 21h00
Bourse de Londres – FTSE  -0,5% Bourse de Berlin – DAX -0,621% Bourse de Paris – CAC40  -1,22% Bourse de New York – DJ -0,07% (pas close)
Bourse de Moscou – RTS +1,14%

Situation dans l'Est de l'Ukraine selon les forces ukrainiennes

Image

Poutine se laissera-t-il convaincre ?

Image
photo AP/Dmitry Lovetsky
Selon le journaliste russe Andrey Vladimirovich Kolesnikov, Vladimir Poutine abandonnerait les séparatistes s’il était convaincu de leur responsabilité dans le crash du MH17.
http://www.kommersant.ru/doc/2534737

Regain de tension

Image
La désescalade en Ukraine n’est pas pour tout de suite... Les sanctions européennes devraient être annoncées cet après-midi, alors que ce matin les États-Unis accusent la Russie de violer le Traité sur les forces nucléaires à portée intermédiaire signé en 1987 par Ronald Reagan et Mikhaïl Gorbatchev en procédant à des essais sur des missiles de croisière.


http://www.voanews.com/content/us-russia-violated-nuclear-treaty/1967081.html
Image
Sergei Lavrov, ministre des Affaires étrangères russe Suite aux dernières sanctions européennes, un communiqué du ministère russe des Affaires étrangères indique : « La liste de sanctions supplémentaires est la preuve directe que les pays de l'UE ont mis le cap vers l’arrêt de la coopération avec la Russie pour les questions de sécurité internationale et régionale. Cela comprend la lutte contre la prolifération des armes de destruction massive, le terrorisme, le crime organisé, et d'autres nouveaux défis et dangers ». (RFE) A la première lecture, on pourrait croire que ce qui est énuméré s’applique à la Russie, mais la CIA a probablement changé les termes du communiqué.

Deux, trois bonnes raisons pour ne pas abandonner l’Ukraine – (1) Le mémorandum de Budapest et l’enclave de Kaliningrad

Image
par Rémy Brauneisen


photo - Le château de Königsberg vers 1890

Après le crash du MH 17, la communauté internationale n’a ressenti aucun signe de désescalade dans l’est de l’Ukraine. Mercenaires, tanks, véhicules de transport de troupes blindés et versions améliorées des orgues de Staline continuent de traverser la poreuse frontière avec la Russie, et selon le Pentagone et l’OTAN, les transferts concerneraient de l’artillerie de plus gros calibre. L’armée russe selon les accusations des États-Unis procéderait à des tirs d’artillerie depuis la Russie, et les forces ukrainiennes qui essaient de reprendre le contrôle de la frontière se trouvent prises entre deux feux.

A Bruxelle, les ambassadeurs des Vingt-Huit négocient depuis trois jours pour trouver de nouvelles sanctions envers la Russie. Elles iraient au-delà des quinze personnes physiques et dix-huit organisations rajoutées vendredi soir à la liste. Les négociations dureront probablement jusqu’à mardi. Les sanctions supplémentaires c…

Crash du MH17

Image
Le commandant séparatiste du bataillon Vostok reconnait que les rebelles étaient en possession d'un lance-missiles BUK dans une interview de l'agence de presse Reuters.
http://www.reuters.com/article/2014/07/23/us-ukraine-crisis-commander-exclusive-idUSKBN0FS1V920140723

Le commandant du bataillon Vostok, Alexander Khodakovsky, a démenti plus tard avoir donné cette interview à Reuters…

David Cameron: This is an outrage made in Moscow

Like the horror of Lockerbie in 1988 when I was a young man, the images of the burnt-out Malaysian plane, 298 victims and their personal effects strewn across the wheatfields and villages around Grabovo in eastern Ukraine will never leave me. Ten of our own citizens died; we grieve for them this weekend. So too did 27 Australians, including members of a family who had previously lost relatives on flight MH370; 43 Malaysians and 192 Dutch citizens also died — a huge blow to our friends and allies. We stand shoulder to shoulder with those countries and with all those affected by this outrage. But alongside our sympathy there is also anger. Anger that this could happen; anger that a conflict that could have been stopped by Moscow has been fomented by Moscow; anger that some in the West, instead of finding the resolve to deal with this issue, have simply hoped it would go away. We must establish the full facts of what happened. But the growing weight of evidence points to a clear conclus…