Mon blog

Aujourd'hui voit naître mon blog. C'est une première pour moi, un nouveau défi, un coup d'essai qui je l'espère sera transformé. Ma première intention est de mettre en ligne les chroniques de mes voyages dans les pays d’Europe centrale et de l’est. Dans ce domaine, l’écriture reste un complément intéressant à l'image photographique. Les textes apporteront couleurs et éclaircissements supplémentaires.
Je viens à peine de poser mes doigts sur le clavier et déjà les premiers questionnements apparaissent. Quels thèmes aborder ? Comment les traiter ? Quel ton utiliser ? Serai-je assidu et régulier dans la publication des posts ? J’ai choisi d’écrire à visage découvert, sans utiliser de pseudonyme, avec le risque d'essuyer un refus d'attribution de visa dans un avenir proche.
Pour commencer, je vais revenir sur mes périples de l’été. Mon voyage initialement prévu en Russie venait de tomber à l’eau pour des raisons sur lesquelles je reviendrai un peu plus tard. En toute hâte, j’ai mis sur pied un projet de substitution qui devait m’emmener, près de 90 ans plus tard, sur les traces de mon grand-père, soldat dans l’armée allemande de 1914 jusqu’à fin 1918. L’Alsace, sa région natale était alors annexée par le Reich allemand depuis la défaite de la France de 1871. Depuis plusieurs mois, je peinais à reconstituer, à partir des fragments en ma possession, son histoire personnelle lorsque les affres de la Première Guerre mondiale l’avait jeté sur les champs de bataille d’Artois, de Russie et de Roumanie. Les destinations furent rapidement trouvées, me réservant la Roumanie pour plus tard, je choisis d'investiguer la forteresse de Kaunas en Lituanie, puis une partie de la ligne de front de 1916 entre le lac Narotch au nord et Krewo au sud, endroits situés tous deux en Biélorussie où mon grand-père passa plusieurs mois dans les tranchées boueuses.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Minsk

Pripiat, le parc d'attraction (5)

Pripiat, la piscine (7)